ABOUT

HitchcockGoHome!

[PRESS / PRESSE]

 

"La grande affaire de HitchcockGoHome!, c’est la mise en scène : une abondance de détails, un savant jeu sur le suspense, une narration patiente - des morceaux taillés pour la fugue."
Les Inrockuptibles (#498)

 

"HitchcockGoHome! crée une oeuvre sur le long terme [...], un son personnel, où le banjo, cette frêle guitare, sert de gouvernail à une embarcation secouée de tous bords."
Magic (#120)

 

"Une heure de mélodies hallucinées nous a fait quitter la Terre. On se demande encore ce qui vient d'arriver."
Velvet magazine (#4)

 

"Un paysage au relief complexe avec des montagnes et des plaines, des steppes à perte de vue et des oasis luxuriants. Le panorama est de toute beauté."
La Magic Box

 

"Subtiles et maîtrisées, les compositions du groupe impressionnent par leur aboutissement, jusqu’à flirter parfois avec des sommets qui restent inaccessibles pour beaucoup".
www.infratunes.com

 

"Chef d'œuvre inclassable, "yes you're dead" est, à l'image du poignant "night falls", le dernier refuge dans lequel je voudrais me blottir quand il sera temps. Une montagne sous une éclipse. Enorme sensation."
www.adecouvrirabsolument.com

 

"Trois ans après le déjà convaincant Yes You're Dead!, HitchcockGoHome! revient avec un deuxième album proche de la perfection" Popnews.com

 

"Une réussite éclatante et la confirmation d'un talent que Yes you're dead! laissait déjà poindre et s'exprimer de la plus belle des façons." Tatapoum.net

 

---

Folk-post-rock ?

[FR]
Lorsque paraît l'inaugural « Yes you're dead ! » en 2005, HitchcockGoHome! sort déjà des sentiers battus, déployant au fil de compositions intrigantes et foisonnantes un univers singulier. Banjo fébrile, voix et guitares entrelacées, archets électrisants et coups de sang noisy canalisent le meilleur du folk des années 70, de l'inventivité pop ou du post-rock des dernières décennies. Une alchimie qui évoque tour à tour dEUS, Mogwai ou Yo La Tengo, sous les ombres tutélaires de Nick Drake ou Neil Young…

 

Parus sur le label parisien Drunk Dog Records, les albums "Yes, you're dead!" (2005) et "You cannot be serious!" (2008) sont salués par une presse unanime, captivée par ces chansons atmosphériques pénétrées de mélancolies et de fulgurances les doigts dans la prise.

 

 

 

 

Groupe rare à bien des égards, HitchcockGoHome! vous embarque pour de nouvelles odyssées intérieures avec (escape, escape, escape), nouvel album à paraître le 9 avril 2020. Durant la patiente élaboration de ce troisième album, quelques accords majeurs sont venus enrichir la palette du groupe folk-post-rock. Le propos musical , plus direct, recèle toujours ces jeux d’atmosphères et d'embardées sauvages qui font la signature du quintette. La légèreté est trompeuse, les envolées dramatiques cachent un optimisme rêveur, la passion se fait contemplative - et la rage couve, attend son heure... Qu'importent les points de fuite, le chemin le plus court jusqu'à l'os, jusqu'à l’âme, réserve encore quelques surprises au tournant...

 

---

 

[EN]
As soon as HitchcockGoHome! appears on the Parisian alternative scene with the “Yes you're dead ! “ LP in 2005, the band stands out, with its ability to deploy a unique universe weaved from intriguing, rich and intricate compositions. Febrile banjo, interlaced vocals and guitars, electrifying bows and bursts of noisy greatness channel the best from 70s folk, pop creativity and post-rock emphasis into a sophisticated and almost cinematographic narration. A chemistry reminiscent of dEUS, Mogwai or Yo La Tengo, under Nick Drake and Neil Young’s shadowy tutelage…

 

Released on the Parisian label Drunk Dog Records, "Yes, you're dead!" (2005) et "You Cannot Be Serious!" (2008) are lauded by a press  mesmerised by those atmospheric songs infused with melancholic musings and sonic jolts.

 

 

 

 

A rare band under many respects, HitchcockGoHome! invites you to get away on an intimate odyssey with (escape, escape, escape) to be released on April 9th, 2020. The patient construction of this album saw the advent of some major chords into the folk-post-rock band’s once-deemed-gloomy tone palette. Whether these are sign of serenity and wisdom, or just a stepping stone for all other emotions, remains to be seen… The band’s musical discourse, though more direct, has kept its multi-layered qualities, and its capacity for sudden veering from the marked road. Lightness is deceitful, dramatic take-offs conceal dreamy optimism, passion is contemplative -until all hell breaks loose-, and rage is contained in tightly knit melodies. The shortest path towards the essential, towards the bare soul, still harbours a few surprises on the way…

 

---

 

 

  • Noir Icône Instagram
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Noir Bandcamp Icône
  • SoundCloud - Black Circle

© 2020 par Maël/HitchcockGoHome!. Créé avec Wix.com